Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L'enlèvement du petit Solal n'est pas un cas isolé. Voici les conclusions d'une  enquête du Sénat belge (cliquez ici pour la consulter) visant à élaborer une politique en vue de lutter contre les pratiques illégales des sectes et le danger qu'elles représentent pour la société et pour les personnes, particulièrement les mineurs d'âge. 

Voici ce que rapporte l'enquête parlementaire à propos des Szatmars, des ultra-orthodoxes: 


" (...) Les enfants sont éduqués de façon très rigoureuse, dans des écoles fermées, souvent illégales, dans la mesure où le programme scolaire qu’ils suivent ne correspond pas aux prescriptions en la matière. Ils sont cependant à l’école douze heures par jour, de neuf heures du matin à neuf heures du soir. A l’exeption d’une heure d’anglais et de mathématique par semaine, les cours sont consacrés exclusivement à l’étude des documents saints ou bibliques et de tout ce qui les entoure. Etudier signifie, au sein du mouvement, apprendre par cœur, sans faire preuve d’analyse ou de discernement.

Selon le témoin, cette méthode casse toute initiative, toute forme d’esprit critique ou d’analyse. Les enfants présentent donc, tenant compte de leur âge, un retard scolaire très important; ils ne peuvent, en outre, parler aucune autre langue, considérée comme impure. L’éducation serait brutale et très dure. Ainsi, il est fait état du fait que dans certaines écoles, les professeurs ont le droit d’“ agrafer ” les doigts des enfants quand ceux ci ne connaissent pas les versets bibliques. Ces mauvais traitements seraient acceptés par les parents.

Il est également à signaler que quand un jeune souhaite quitter le groupement szatmar ou diminuer sa pratique religieuse, il est considéré comme étant mort aux yeux de ses parents et autres membres du groupe. On va même jusqu’à arborer des vêtements de deuil; l’enfant n’existe plus en tant que tel. Dans ces conditions, quitter le groupe devient une décision très difficile à prendre.

Enfin, des cas de kidnappings d’enfants et de recel de ceux ci au sein des ramifications internationales du courant ne constitueraient pas des pratiques isolées."

 

 

Bien entendu, et c'est important de le dire, le comportement des ultra-orthodoxes ici décrit n'a rien à voir avec la pratique majoritaire de la religion juive, ni même des juifs orthodoxes qui vivent leur religion dans le respect des lois démocratiques. Les ultra-orthodoxes sont, comme cela existe dans de nombreux autres mouvements ou religions - si pas toutes -, une branche radicale et fanatique totalement repliée sur elle-même.

Partager cette page

Repost 0
Published by